Warning: mysqli::mysqli(): Headers and client library minor version mismatch. Headers:100608 Library:30303 in /home2/phire/public_html/photos/include/dblayer/functions_mysqli.inc.php on line 52
Culture Vélo / Cyclo Camping / 2019-05 Aller retour chez les Panardos / 2019-05-08 : Le Gros Theil -> Ranville

Accueil / Culture Vélo / Cyclo Camping / 2019-05 Aller retour chez les Panardos / 2019-05-08 : Le Gros Theil -> Ranville 24

Réveil sous la pluie après une bonne nuit.
Pas d'abri, pas de table, je n'ai pas envie d'utiliser le réchaud, du coup c'est maquereau à la moutarde, fromage, pain et orange pour le petit déjeuner sous la tente.
Je quitte le camping à 9h45, croise l'unique cycliste de la journée dans la première descente.
Il pleut beaucoup et il y a beaucoup de vente toute la matinée.
Mon équipement est très satisfaisant : le Veltop m'épargne le maximum d'eau (une belle averse avec un fort vent latéral me mouille un peu, mais cela reste gérable), mon pantalon Humvee Endura, en plus d'être très pratique avec ses poches et de n'être pas trop typé cycliste, sèche très vite et mon coupe-vent déperlant FFCT en gamex est suffisant et pas trop chaud.
Je m'arrête pour déjeuner de sandwichs sur la place de Thiberville. Le bar dans lequel j'escomptais prendre mon café ferme sous mes yeux. Je tourne dans le village et finit par en trouver un ouvert (mais en train de fermer). Sont bizarres avec les horaires ces normands !
L'après-midi est plus agréable, sans pluie et moins de vent. A Pont L'Evêque je cherche desespérément une supérette ouverte pour acheter de l'eau (pas vu de cimetière). Je finis par m'arrêter dans une station service !
Je déguste une excellente tarte au chocolat (cette pâte sablée ...) et en quittant la ville comprennd enfin pourquoi presque tout est fermé : 8 mai oblige (la preuve qu'à vélo on déconnecte vraiment très rapidement).

J'avais comme objectif de faire 100km. Je les atteint à Cabourg. J'essaye 5 (!) campings à Merville-Franceville-Plage : tous de vrais bunkers, impossible d'entrer, personne à l'accueil, pas d'interphone ni de n° de téléphone.
Je commence à gamberger : rouler le plus longtemps posible dans la nuit ? (j'ai de bonnes sensations) bivouac sauvage ?
Mon seul problème est que je n'ai quasi plus d'eau et que les cimetières sont maintenant fermés.
A Ranville, je trouve un camping et on me répond à l'interphone, je peux m'installer. L'herbe est agréable, les sardines se
plantent bien.Ces 20 km supplémentaires seront finalement un bien pour la journée du lendemain.
Je prépare mon premier vrai repas avec mon nouveau réchaud Optimus Nova   : ail revenu dans des poivrons marinés, sardine à la tomate que je mets dans une assiette de pâtes. Un régal, ça me change de mon ancien réchaud à gaz.


http://campingdescapucines.com/  12,6€.
Très bien, table, sanitaires chauffés, propres et foncionnels.